1 – L’Ecoquartier fait polémique

Lors de la réunion publique du Jeudi 2 décembre 2010, Monsieur BRONNER et son équipe avaient présenté le projet de l’Ecoquartier de VENDENHEIM.
La Municipalité vous a présenté de belles images de synthèse qui cachent en fait une densification à outrance.
Il faut en finir avec les mensonges, car la construction des immeubles sur les hauteurs de Vendenheim n’obtiendra PAS le label Ecoquartier.

2 – Le Parc urbain

Nous sommes opposés à la création du Parc Urbain tel que proposé lors du Conseil Municipal du 9 juillet 2012, en raison du coût exorbitant du projet (+ de 3 millons d’euros à valeur 2012), démontrant clairement la mégalomanie de l’actuelle municipalité menée par M. BRONNER et Mme GRANDIDIER.
Ce projet ubuesque, je l’ai dénoncé, expliqué et rejeté par la diffusion de mon tract : « Un Référendum… sinon RIEN », en octobre 2012.

3 – La passerelle

Nous sommes opposés à la création d’une passerelle entre le quartier des Perdrix et des Bateliers.
Au lieu d’engager une somme de plus de 1 000 000 € pour une passerelle, il serait à notre avis plus judicieux que la CUS injecte cette somme dans le pot commun pour réaliser le petit contournement. En contrepartie, nous nous engageons à réaliser ou à réaménager de petites aires de jeux dans différents quartiers, à commencer par ceux des Perdrix et des Bateliers.

 

4 – La construction de logements non quantifiés à l’interface entre le quartier des Perdrix et la ZAC

Nous sommes opposés à la construction de nouvelles barres d’immeubles, qui se construiraient à la hâte, à la limite du quartier des Perdrix et de la ZAC. Ne renouvelons pas les erreurs des années 1960-1970. Se souvenir du passé, pour, au présent, ne pas réitérer les mêmes erreurs.

5 – L’ouverture de la Rue Jean Holweg

Nous sommes opposés à l’ouverture d’une deuxième rue à grande circulation dans Vendenheim, servant essentiellement au trafic de transit en provenance du Kochersberg en constante augmentation.
Alors que les maires cherchent habituellement à réduire, dans leur ville, les nuisances liées à l’automobile, la municipalité actuelle s’obstine à faire le contraire.
Les Fédinois ont-ils si peu d’importance aux yeux de notre Maire et de son équipe ?