Article paru dans Vendenheim.com n° 3 – Avril 2015

 

Pour la 1ère fois, ce journal municipal paraît à une date ne relevant pas du « bon sens ». La Majorité nous a imposé la date du 11 mars pour remettre notre droit d’expression. Or, le vote du budget 2015 aura lieu le 30 mars. Cette façon cavalière de procéder ne nous permettra, ni d’expliquer nos votes, ni de vous faire part, chers Concitoyens, de nos propositions alternatives. Lors du débat d’orientation budgétaire, la Municipalité a évoqué une renégociation des 3 emprunts actuels, sans plus de précisions! M. le Maire a aussi évoqué l’idée de faire appel à un 4ème emprunt qui financerait, entre autres, le coût déraisonnable de la «propriété STECK» (vote du 22/09/14).Nous savons tous, que ce 4ème emprunt, les FEDINOIS devront le rembourser. Pendant la campagne électorale, l’actuelle majorité avait promis de ne pas contracter d’emprunt nouveau avant 2018. Encore une promesse non tenue! Et puis, cerise sur le gâteau, la majorité qui dirige l’Eurométropole (ex CUS) a augmenté ses impôts avec la voix de Pierre SCHWARTZ, notre élu!

Le nouveau stationnement devant la « boulangerie Busser » ne donne pas satisfaction. Mais la municipalité s’entête et n’entend pas les vrais arguments de la grande majorité qui subit la loi d’une minorité! A quoi servent les multiples réunions de commissions, de comité de quartier, etc..?

Pourquoi vouloir «offrir» la nouvelle crèche entièrement au privé ? Sa gestion, comme actuellement, suffirait et la commune resterait maître de la situation. Par contre nous sommes satisfaits que sa localisation demeure au «Centre du Pôle Enfant» comme le prévoyait notre programme. Quoi qu’il en soit nous resterons très vigilants quant au nombre de places, à la priorité donnée aux Fédinois, aux cahiers des charges et aux baux y afférents ainsi qu’à la prise en compte des assistantes maternelles. De même nous ne tolèrerons pas une surface de parking diminuée comme le prévoyait une 1ère ébauche !

Avant de se faire élire, M. le Maire se plaignait du nombre d’Employés à la Commune. Comment comprendre aujourd’hui ses embauches successives et qu’il oublie même d’en informer les Conseillers Municipaux…

Fédinoises et Fédinois, nous assistons déjà à l’enterrement de promesses faites par le Maire avant les élections.

Nous continuerons à défendre vos intérêts avec le même dynamisme et la même intégrité.

Bien cordialement.