60Gymnase

La commune a décidé de procéder à la rénovation de l’ancien bâtiment du Gymnase dont la construction remonte à 1972.
La maîtrise d’œuvre a été confiée à M. André ROIG, assisté des bureaux d’études PLEBICIT et SYNAPSTE CONCEPT pour un montant TTC de 65.182,00 €.

Le coût prévisionnel des travaux avait été évalué à 774 766,63 € TTC, dont faisait partie le Lot 1 : désamiantage pour un montant de 14 370,00 € HT.

Au 22/05/2013 aucune entreprise n’avait déposé d’offre rendant de ce fait, ce lot 1 infructueux.

Au 18/06/2013 deux entreprises avaient déposées une offre :
1. 37 155,00 € HT
2. 43 626,00 € HT

L’architecte proposa de rendre ce lot infructueux car il estimait les prix prohibitifs. Il proposa à la Commission d’étudier d’autres propositions reconnues par l’Inspection du Travail, tel que l’encapsulage, le sol coulé ou une dalle coulée.

Au vu du danger que représente l’amiante, j’ai catégoriquement refusé les solutions précitées. J’ai estimé que nous n’avions pas le droit de reporter ce désamiantage sur les générations futures.

Monsieur le Maire proposa de suspendre la décision dans l’espoir que l’architecte trouverait une nouvelle solution.

Le 01/07/2013 l’architecte informa la commission que des solutions alternatives au désamiantage comme l’encapsulage, le sol coulé ou une dalle coulée ne permettraient pas de percer le sol et que des consignes très précises devront être tenues dans les registres du bâtiment.
La Municipalité a fini par accepter un désamiantage dans les règles de l’art et le lot 1 fut attribué pour la somme de 37 155,00 € HT.

La Municipalité a voulu réaliser des économies en laissant aux générations futures un matériau dangereux et hautement cancérigène. Dépenser 3 millions d’euros pour la
réalisation d’un parc urbain et refuser un désamiantage dans les normes pour 37 155,00 € HT, vous conviendrez que la logique de l’équipe de M. Bronner est
dépourvue de bon sens.

NB : M. Pierre SCHWARTZ, membre de la commission d’Appel d’Offres était absent les 18/06/2013 et 01/07/2013 et non représenté par son suppléant. J’ai donc été
le seul à me battre contre le Maire et sa majorité qui ne voulaient pas désamianter ce gymnase au motif de son coût trop élevé.