201306_Chantier-ecoQ

La loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) est une obligation et nous devons nous y conformer. Mais créer de nouveaux logements à VENDENHEIM sur les meilleures terres agricoles est une aberration.
Cette décision prise par M. BRONNER, Mme GRANDIDIER et toute l’équipe, n’aura d’effet que de provoquer un engorgement supplémentaire de nos rues.
En acceptant le poste de Vice-Président à la CUS, le Maire a bradé VENDENHEIM à la CUS.
Avant d’accepter l’implantation d’un ECO-QUARTIER, composé de : 1/3 d’HLM , 1/3 d’accession sociale à la propriété, et 1/3 de petits immeubles (soit environ 360 logements), il fallait œuvrer pour créer un consensus en matière de circulation avec la CUS, le CONSEIL GENERAL, le CONSEIL REGIONAL, la SNCF et la CTS.

Le Maire M. BRONNER, Mme GRANDIDIER et toute l’équipe se devaient d’étudier et se de soucier des nombreux véhicules (+ 700 véhicules/jour) qui viendront encore encombrer davantage nos rues étroites de VENDENHEIM. Ils ont placé la charrue avant les bœufs.